AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Jap black, oui ca existe ... !

Aller en bas 
AuteurMessage
Genzo Ozora

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 28
Localisation : Marseille

Fiche du personnage
Club Actuel: CB Estudiantes
Niveau Basket:
0/50  (0/50)
Popularité:
0/150  (0/150)

MessageSujet: Un Jap black, oui ca existe ... !   Jeu 12 Nov - 23:45

Avatar: Allen Iverson
Prénom: Genzo Earvin Michael
Nom: Ozora
Age (Précisez si vous le souhaitez la date de naissance) 17 ans ( 13 Mai 1992 )
Université (Facultatif): Pas eu l'âge d'allé à l'université encore =)
Point Fort (Facultatif): Aucun, faut travailler pour avoir des points fort.
Point Faible (Facultatif): Sa taille ... !
Poste: Meneur
Ligue souhaitée: NBA ... Heu j'ai pas 25 de NB déjà ? Roh ... Espagne alors.
Numéros souhaités (par ordre): 13
Nationalité: Japonais / Américain
Taille: 1m78
Poids: 74 kg
Main de prédilection: Deux Mains
Biographie :

Naitre dans le Staples Center de Los Angeles, n'est-ce pas un signe du destin ? Fils de Cody Jones Meola III et de Brithany Jefferson, le petit Earvin Michael Jones Jr naquis dans les gradins du Staples Center, un beau soir de match entre les Lakers et les Bulls ... Son prénom, il le tient en hommage aux deux idoles de ses parents : Earvin pour Earvin Johnson, plus connu sous le pseudo de Magic Johnson, et Michael, simplement pour Michael Jordan. Naissance ultra publicité, a tel point que le jeune bébé fera la une des journaux de tout le pays, en couverture au côté des deux stars du basket, qui seront nommé comme ses oncles ... Ses oncles pour la journée seulement ... ! Un début de vie plutôt beau non ? Et bien ca n'aura pas durée ... Cody, le père, restait quand même un petit délinquant de quartier, trafique de drogue, corruption, braccage, tout y passé, jusqu'au jour, ou il se fera arrêté après un deal ayant mal tournée ... Résultat ? Règlement de compte, 3 morts, tué par Cody Au final, il héritera de la prison à perpétuité. Radical, mais sans appel. Sombrant dans la drogue, Brithany décéda quelque temps après, suite à une overdose ... Le petit Earvin n'avait pas encore 2 ans qu'il n'avait déjà plus de parent ... Cruel destin pour un petit garçon ayant été plongé le jour même de sa naissance, sous les projecteurs ...

Il se retrouva rapidement dans un foyer, le foyer de Mr et Mme Ozora, amis de la famille Meola, deux japonais vivant aux USA depuis plusieurs années ... Ils décidèrent finalement d'adopté le petit garçon, et de retourner vivre au Japon, jugeant le pays du soleil levant beaucoup plus calme que le quartier asiatique de Los Angeles, ou dans l'ombre, se battaient Yakuza local et divers gangs ... C'est dans la belle ville nippone de Yokohama que la famille parti vivre. Il grandit en compagnie de ses 2 sœurs, les soeurs de ses parents adoptifs, âgé elles de 8 et 13 ans.

Très tôt, Genzo s'intéresse rapidement au tennis, décidant de devenir plus tard un grand tennisman, et afin de réaliser le rêve de sa mère adoptive. A son entré dans la Rikkai Daigaku Fuzoku ( collège local ), il fait part de son envie de rejoindre le club de tennis local, mais à son grand dam, plus aucune place ... Il pouvait rejoindre le club, mais étant donné que c'était le meilleur club du pays, ses chances de devenir titulaire étaient particulièrement maigre ... Il se tourna donc par dépits vers le club de basket, un club "piteux", tant les résultats était mauvais ... Et pourtant, il y a 28 ans, c'était LE club de volley du pays. Emmené par un certain Akaya Ozora, le père adoptif de Genzo, le club devint le numéro 1 du pays pendant 3 ans ... A son départ du collège pour directement intégrer un club pro, l'équipe coula instantanément. Après 3 victoires consécutives au championnat national, pendant 28 ans, l'equipe de Rikkaidai perdit à chaque fois au première tour des qualifications préfectoral de Kanagawa ...

L'arrivé du fils du prodige motiva les troupes, surtout que cette génération de joueur était la génération des fils des anciennes stars local. Genzo était en compagnie des fils des anciens joueurs ayant mené l'équipe au sommet dans le passé. Cependant, Genzo comme les 3/4 de ses coéquipiers n'avaient pas envie de devenir des basketteurs afin de réaliser les rêves de leurs pères ayant tous sans exception jamais percé dans le monde professionel du basket. Mais c'est surtout à cette période que la vie de Genzo devint difficile ... Après tout, il était noir, et fils de deux japonais ... Victime du chahutage de ses camarades à l'école, ses parents décidèrent de tout raconter à Genzo. Ils étaient les voisins de ses vrais parents, ils aidaient financièrement ses parents, toujours en difficultés de ce côté là, et il fut normal qu'a la mort de sa mère et l'emprisonnement de son père, qu'ils le prirent sous leurs ailes. Le basket était son destin, né dans un stade, porter le nom des deux idôles de ses parents, faire la une de la presse à cette période, et avoir pour père adoptif, un ancien grand espoir du basket japonais ... Finalement, Genzo se décida à devenir basketteur, en hommage à ses parents, les vrais comme les adoptifs.
C'est à cette époque que le petit Earvin Michael Meola III fut baptisé sous le nom de Genzo Earvin Michael Ozora ( Genzo E.M Ozora ).

Rapidement, l'équipe commença à gagner des matchs, sous le commandemant de Genzo, à évoluer, et à se qualifier pour le championnat national. Malgré une défaite en Quart de Finale contre le tenant du titre, Rikkaidai ne baissa pas les bras, car les deux années suivante, ils remporteront ce fameux championnat, redorant le blason de l'école. Genzo devint le meilleur Meneur des catégories collèges et fut considéré comme l'un des plus grands espoir du basket nippon. Lors de la finale qui verra la victoire de Rikkaidai, Genzo chuta lourdement en inscrivant un panier pour redonner l'avantage au score à son équipe, se fracturant le coude. Il terminera tant bien que mal le match, au péril de la santé de son bras. Une fois la victoire acquise après un match interminable ( 102-99 ). Après cette victoire, l'avenir de Genzo dans le monde du basket était fortement remis en question. Il quitta le Japon pendant 2 années pour rejoindre l'Allemagne, ou il débuta un traitement spécial de soin pour les jeunes sportif. A sa sortie, son bras étant à présent totalement soigné, il se mit à la recherche d'une équipe pour vraiment débuter une carrière professionnel et faire véritablement honneur à sa famille ...

L'histoire du jeune Genzo Earvin Michael Ozora est sur le point de s'écrire ...


Dernière édition par Genzo Ozora le Sam 14 Nov - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genzo Ozora

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 28
Localisation : Marseille

Fiche du personnage
Club Actuel: CB Estudiantes
Niveau Basket:
0/50  (0/50)
Popularité:
0/150  (0/150)

MessageSujet: Re: Un Jap black, oui ca existe ... !   Sam 14 Nov - 23:17

Voilà, bio faites =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genzo Ozora

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 28
Localisation : Marseille

Fiche du personnage
Club Actuel: CB Estudiantes
Niveau Basket:
0/50  (0/50)
Popularité:
0/150  (0/150)

MessageSujet: Re: Un Jap black, oui ca existe ... !   Lun 16 Nov - 9:22

Madrid Arena, 18h25 : Arrivé de Fernando Bermúdez, le président du clubs du Estudiantes Madrid. Ils sont accompagnés d'un jeune joueur dont nous ne connaissons rien pour le moment.

F.B : Bonsoir et merci de vous être déplacé si nombreux pour la signature de notre nouveau meneur, le jeune japonais Genzo Ozora, grand espoir du basket nippon.

Les journalistes mitraillent de photo le jeune homme, seulement âgés de 17 ans. Un journaliste se lève et pointe son enregistreur vocal en direction du jeune homme.

K.M : Bonsoir, Kieran Momololo, journaliste d'West Spain. Vous êtes visiblement attendu comme le messie ici, pas trop de pression ?

G.O : ...

Genzo se tourne vers une jeune demoiselle debout à côté de lui. Cette dernière souri et lui parle en japonais ... Après quelques secondes, elle lève la tête et prend la parole :

H.O : Bonsoir et veuillez excusez Genzo. Il ne parle pas encore espagnol, donc en temps qu'interprête et soeur de Genzo, je jouerai le rôle de l'intermédiaire. Pour répondre à votre question, Genzo n'éprouve pas de pression, mais surtout de l'impatience pour commencer à jouer. Il ne souhaite pas mettre en péril les espoirs que l'on porte sur lui.

K.M : Après une brêve recherche, le nom de Genzo Ozora fait figure de légende au Japon, au niveau des tournois collèges. Mais pourquoi n'y a t'il plus rien sur ses saisons au lycée ?

La jeune fille se retourne vers Genzo est lui explique rapidement ce que le journaliste venait de lui demander. Après quelques instants, il s'avanca au côté de sa soeur, et enleva sa veste de survet. Il laissa apparaitre une longue cicatrice sur le bras droit, ainsi qu'un strapping au coude.

H.O : A l'issu du championnat national des collèges, Genzo s'est fait une fracture du coude en chutant pour marquer un point kamikaze. Malgré les avertissements du medecin, il a souhaitait continuer à jouer et a aggravé sa blessure, causant une double fracture. A l'issu de la compétition, la fédération nationale japonaise lui a totalement payé un séjour dans le centre Ostroff, le plus grand centre sportif allemand, centre spécialisé dans le traitement de blessure osseuse. Après 2 années de rééducation et de traitement, son bras est maintenant en parfait état. Avant d'avoir la question, il n'y a plus aucun risque de rechute. Il a participé à un stage d'entrainement avec le Telekom Baskets Bonn et tout s'est merveilleusement bien passé. Donc je vous rassure, aucun risque majeur.

K.M : Pourquoi à t'il choisi de venir à Madrid ? Si j'ai bien tout compris, il a fait un stage avec le Telekom Baskets Bonn ... Ils n'ont pas tenté de le recruter ?

Encore une fois, la jeune fille se tourne vers Genzo et lui répond. Cette fois ci, ce dernier fait entendre sa voix en répondant en allemand. Après avoir fini, il fit un pas en arrière, laissant la parole à sa soeur.

H.O : Bon déjà, il a tenu à ce que vous entendiez au moins sa voix ( en fond Genzo à un sourire amusés aux lèvres ). Donc comme il vient de le dire, effectivement, il a eu une offre du club allemand. Mais en raison de son âge, c'était un contrat jeune, et il n'avait aucune garantie de rester au club une fois ce dernier fini. C'est pour ca qu'il a reçu deux autres offres, donc celle de l'Estudiantes Madrid. Le challenge proposé par Estudiantes Madrid lui convenait et était prêt à relever le défi qui est de remonter le club en première division.

Les questions se stoppèrent après celle ci, laissant la parole aux deux présidents, parlant de leur choix de recrutement, des objectifs du club et de tout un tas d'autre choses qui n'interesse que les présidents ...

Une chose est sur, c'est que la carrière pro du jeune homme ne fait que commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Jap black, oui ca existe ... !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Jap black, oui ca existe ... !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PÊCHES DU BLACK BASS
» Je vous apporte LA preuve que demain n'existe pas.
» question pour le black
» Joli Black Love ...p..6
» Ice Cream des Légendes Celtiques (Smokey Black)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basket Association :: Le commencement :: Licences :: Licences validées-
Sauter vers: